En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Et si changer vos fenêtres vous permettait de faire des économies ?


Une mauvaise isolation de votre logement peut vous faire consommer beaucoup plus d’énergie et de chauffage que prévu. Certains travaux de rénovation énergétique sont donc nécessaires, notamment sur les fenêtres, afin d’obtenir plus de confort chez vous mais aussi pour alléger votre facture.

Comment choisir les bonnes fenêtres à installer ?

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), des fenêtres (porte-fenêtres ou encore fenêtres de toit) en mauvais état ou mal-isolées peuvent causer pas moins de 10% à 15% de pertes de chaleur dans votre habitation et donc une hausse de votre facture d’énergie.

C’est la raison pour laquelle le choix des fenêtres à installer chez vous n’est pas à prendre à la légère. Certains critères sont à vérifier afin de vous assurer une bonne performance thermique :

  • La nature de la menuiserie ;
  • Les performances isolantes du vitrage ;
  • La qualité de la mise en œuvre et de l’installation de la fenêtre.

Simple, double ou triple vitrage ?

Il est possible que des anciennes habitations peuvent encore être équipées d’un vitrage simple classique. Néanmoins, le double-vitrage est aujourd’hui la norme, surtout le double vitrage à isolation renforcée appelé « VIR ». Son potentiel est ainsi 2 à 3 fois plus isolant qu’un double vitrage classique et laisse donc moins passer la chaleur vers l’extérieur.

Vous pouvez également trouver du triple vitrage. Il propose un excellent caractère isolant, mais laisse beaucoup moins la lumière extérieure et la chaleur naturelle du soleil passer.

Comment vos fenêtres peuvent-elles être remplacées ?

Une fois choisi, le moment de la pose de vos nouvelles fenêtres est venu. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous :

  • Le remplacement total: la solution la plus performante car elle assure une isolation optimale et une excellente luminosité dans les pièces de votre logement ;
  • Le remplacement avec conservation du cadre existant (ou dormant existant): dans ce cas, les travaux sont plus simples à réaliser mais ne peuvent s’effectuer que si le cadre existant est en bon état. Des pertes d’isolation et de luminosité sont ici à prévoir ;
  • Le remplacement intermédiaire: seule la partie basse du cadre de votre ancienne fenêtre demeure car les travaux pour un remplacement total seraient trop compliqués à mettre en œuvre.
Astuce Malynx !

Pour effectuer ces travaux, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel disposant de la mention RGE. Ce sigle indique qu’il s’agit d’une entreprise de confiance agréée, dans le respect de l’environnement.

Les aides pour financer le changement de vos fenêtres

Le remplacement de vos fenêtres peut avoir un coût assez conséquent à court terme. Cependant, des aides financières existent afin de vous aider à supporter le montant total de ces travaux :

  • Le Crédit d’impôt pour la transition écologique (CITE) : jusqu’à 8 000€ pour une personne seule et 16 000€ pour un couple (sous conditions de revenus), propriétaires ou locataires de leur résidence principale ;
  • La TVA à taux réduit : un taux à 5,5% au lieu des 10% pour les travaux de rénovation ;
  • Le programme « Habiter Mieux » de l’Anah ;
  • Les certificats d’économies d’énergie (CEE) : primes ou prêts proposés par certaines entreprises (fournisseurs d’énergie… ) ;
  • Les aides des collectivités territoriales ;
  • Les prêts travaux : l’éco-prêt à taux zéro, prêt de la CAF, crédits des fournisseurs d’énergie.
Cet article vous a-t-il été utile ?