En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Au travail, les économies d’énergie sont possibles aussi


La semaine, nous passons la majeure partie de notre temps sur notre lieu de travail. Comme à la maison, il est facile d’y adopter des réflexes simples pour réduire sa consommation énergétique. Quelques conseils – à partager sans modération dans l’open space – pour être écolo même au bureau.

Ordinateur bien utilisé, énergie maîtrisée

Au bureau, les ordinateurs comptent parmi les appareils les plus énergivores. Pour diminuer facilement votre consommation, pensez à :

  • Réduire un peu la luminosité de votre écran, vous n’y perdrez pas nécessairement en lisibilité ;
  • Supprimer l’économiseur d’écran animé si vous en avez un ;
  • Régler la mise en veille de l’appareil pour qu’elle se déclenche rapidement, au bout de quelques minutes d’inactivité.
  • Toujours éteindre votre ordinateur lorsque vous partez, voire lorsque vous avez une absence prolongée en journée.
Astuce Malynx !

Si vous avez le choix, préférez les ordinateurs portables aux ordinateurs fixes ! Selon l’Ademe, les premiers consomment entre 50% et 80% d’énergie en moins.

Un peu de répit pour le photocopieur

Même en veille, vos appareils continuent de fonctionner. L’exemple le plus parlant est celui du photocopieur, qui consomme encore 80% de son énergie lorsqu’il est en mode « attente ». Parfois, il est donc plus judicieux de les mettre hors tension !

Internet, plus gourmand que vous ne l’imaginez

Les technologies de l’information et de la communication ont un impact énergétique que nous avons du mal à percevoir, mais qui est pourtant réel. Au travail, il est possible de faire des efforts sur les e-mails : en envoyer moins, à moins de destinataires (par exemple, ne pas systématiquement répondre à tous), en faisant attention au poids des pièces jointes, trier ses mails et en supprimer plus régulièrement…

Autre possibilité pour consommer moins : limiter les navigations sur Internet inutiles, tout simplement en se créant des favoris ou en se servant de son historique et ne conservant pas d’onglets inutilisés ouverts.

Soyez sages sur l’éclairage

lampes eclairage

L’éclairage fait aussi partie des éléments sur lesquels il est possible de réduire sa consommation d’électricité. Comme vous le feriez chez vous, pensez bien à éteindre les lumières dans les pièces non utilisées et le soir avant de partir.

Cela va de soi, mais l’éclairage naturel suffit bien souvent en journée. Pour en profiter au maximum, veillez à placer les postes de travail à côté des fenêtres et à déplacer tout obstacle qui pourrait obstruer le passage de la lumière.

D’autres solutions auxquelles peuvent penser les entreprises : opter pour des ampoules à économie d’énergie, réduire l’éclairage extérieur selon les heures s’il y en a un, réduire voire supprimer l’éclairage intérieur pendant les périodes d’inactivité…

Chauffage et climatisation avec modération

Le chauffage et la climatisation sont des facteurs de bien-être pour le personnel. Pas question donc de s’en passer, mais on peut facilement optimiser leur usage en suivant les conseils de l’Ademe.

Quelques gestes faciles à mettre en place :

  • En hiver, baisser la température d’un degré, par exemple en passant de 20°C à 19°C, pour réaliser 7% d’économies ;
  • Bien fermer les portes des locaux moins chauffés (annexes, escaliers, salles de réunion) ;
  • La nuit, masquer les fenêtres avec des volets ou des stores ;
  • En été, maintenir la fraîcheur de l’air pour limiter l’usage de la climatisation. Comment ? En ventilant aux heures fraîches, en fermant les portes, stores et fenêtres aux heures chaudes… ;
  • Si elle est nécessaire, régler la climatisation à 4°C au-dessous de la température extérieure, sans descendre sous 26°C et bien fermer les fenêtres.

Et pour aller plus loin…

Chaque salarié a un rôle à jouer pour réduire  la consommation énergétique de son entreprise. Toutefois, certaines décisions peuvent être prises au niveau supérieur pour aller encore plus loin. Par exemple : acheter des équipements reconnus pour leurs qualités énergétiques (Ecolabel Européen, label Energy Star), réaliser un audit énergétique et faire des travaux de rénovation en conséquence…

Cet article vous a-t-il été utile ?