En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Prix du gaz naturel : quelles évolutions depuis 10 ans ?


Alors que les prix du gaz naturel ne cessent d’accroître votre budget consacré à l’énergie, savez-vous de combien votre facture a réellement augmenté ces dernières années ? Avec des estimations issues du site Energie-Info, voici quelques éclaircissements.

Quelles évolutions de prix entre 2009 et 2019 ?

Premier cas – Une famille de 4 personnes en maison

Pour la consommation moyenne annuelle d’une famille de 4 personnes, résidant dans une maison individuelle de 120 m² dans le 4ème arrondissement de Lyon. Elle utilise le gaz pour le chauffage, la cuisine mais aussi l’eau chaude (tarif B1 – environ 17 000 kWh/an).

Entre 2009 et 2019 :

  • +333€ sur le montant de la facture TTC, soit +33,7% (passant de 989€ à 1 322€) ;
  • +98,27€ sur le prix de l’abonnement, soit +65% ;
  • +0,01386€ sur le prix du kWh, soit +28%.

Deuxième cas – Une famille de 4 personnes en appartement

Pour la consommation annuelle d’une famille de 3 personnes, habitant dans un appartement de 80 m² dans le 15ème arrondissement de Paris. Elle utilise le gaz pour le chauffage, la cuisine et l’eau chaude (tarif B1 – environ 10 000kWh/an).

Entre 2009 et 2019 :

  • +335€ sur le montant de la facture TTC, soit +33,5% (passant de 1 000€ à 1 335€) ;
  • +98,28€ sur le prix de l’abonnement, soit +300% ;
  • +0,01388€ sur le prix du kWh, soit +17%.

Troisième cas – Un étudiant dans son studio

Pour la consommation annuelle d’un étudiant vivant seul, logeant dans un studio de 25m² dans le 18ème arrondissement de Paris. Il n’utilise du gaz que pour cuisiner (tarif Base – environ 660 kWh/an).

Entre 2009 et 2019 :

  • +74€ sur le montant de la facture TTC, soit + 83,1% (passant de 89€ à 163€) ;
  • +65,18€ sur le prix de l’abonnement, soit +300%;
  • +0,0143€ sur le prix du kWh, soit +17%.

Quatrième cas – Un couple de retraités en appartement

Pour la consommation annuelle d’un couple de retraités, résidant dans un appartement de 90 m² dans le 7ème arrondissement de Marseille. Ils utilisent du gaz essentiellement pour la cuisine et l’eau chaude (Tarif B0 – environ 3 100 kWh/an).

Entre 2009 et 2019 :

  • +108€ sur le montant de la facture TTC, soit + 40,7% (passant de 266€ à 374€) ;
  • +64,66€ sur le prix de l’abonnement, soit +242,7% ;
  • + 0,01406€ sur le prix du kWh, soit +20%.

Pour effectuer ces estimations, nous avons utilisé l’outil disponible en ligne sur Energie-Info.fr. Ces évolutions tarifaires ne concernent que celles des tarifs réglementés d’Engie du 01/02/09 au 01/02/19.

D’où proviennent ces hausses de prix ?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette hausse du prix du gaz naturel depuis plusieurs années. Comme les chiffres ci-dessus l’indiquent, les abonnements ont fortement augmenté, des fois de manière exceptionnelle (multipliés par 2 ou 3 en 10 ans). De leur côté, les prix du kWh ont très légèrement grimpé même si vous faites attention à votre consommation au quotidien.

D’autre part, les taxes sur le gaz ont également grimpé ces dix dernières années et notamment la Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN). Réservée auparavant aux professionnels, elle impacte désormais la facture des particuliers depuis le 1er avril 2014. Le gouvernement l’augmente d’ailleurs chaque année et ce jusqu’en 2022. Au total, cette taxe a augmenté de 463% depuis 3 ans !

Depuis 2014, on observe néanmoins une tendance à la hausse des prix du gaz moins forte, du fait de la plus grande régulation par la CRE et les pouvoirs publics pour éviter que la facture ne grimpe trop pour les particuliers.

Quelques rappels sur les prix du gaz

Les tarifs du gaz naturel dépendent de plusieurs facteurs :

  • Les offres et les fournisseurs : tarifs réglementés d’Engie ou tarifs de marchés par les fournisseurs alternatifs, achats groupés… ;
  • L’option tarifaire : base (cuisson), B0 (cuisson et eau chaude), B1 (chauffage) et B2i (chauffage pour les superficies de plus de 200m²) ;
  • la zone tarifaire de gaz de votre logement.

La composition du prix du gaz naturel

Sur votre facture de gaz, vous allez payer une partie fixe (votre abonnement) et une partie variable (votre consommation en gaz naturel). Le montant total permet ainsi de financer la fourniture de l’énergie (38% du total), l’acheminement du gaz (37%) et enfin les taxes et contributions (25%).

Cet article vous a-t-il été utile ?