En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Canicule : les climatiseurs font grimper la consommation électrique

Les températures caniculaires de ces derniers jours ont des répercussions directes sur la consommation en électricité. Cette dernière augmente notamment du fait de l’utilisation de climatiseurs et ventilateurs.

ventilateur consommation

Les climatiseurs et ventilateurs ont tourné à plein régime ces derniers jours, avec des conséquences logiques sur la consommation d’électricité. Comme l’indique une étude menée par le cabinet SIA Partners, chaque fois que la température extérieure augmente d’un degré, la consommation augmente de 560 mégawatts, soit l’équivalent d’une demi-tranche de centrale nucléaire.

Ces derniers jours, en France, la température extérieure dépassait les normales de saison de 6 à 7°C. Si la consommation commence à augmenter vers 10h, elle atteint généralement un pic entre 16 et 17h, avant de baisser vers 21h. C’est précisément le moment où les climatiseurs et ventilateurs sont le plus utilisés, à cause des températures caniculaires.

Ile-de-France et PACA en tête de liste

Parmi les régions les plus consommatrices, on trouve sans surprise l’Ile-de-France et la Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Les villes sont particulièrement touchées par ces vagues de chaleur, avec des amplifications allant jusqu’à 5 degrés par rapport aux zones rurales », révèle également SIA Partners. Le record de consommation électrique estivale, qui date du 22 juin 2017, n’a toutefois pas été battu.

Pour autant, aucune raison de s’inquiéter de problèmes d’approvisionnement. Malgré une hausse de la consommation en électricité, la France parvient à couvrir ses besoins, notamment grâce au nucléaire et au photovoltaïque, et exporte même une partie de la production en Europe.