En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

EDF mise sur la voiture électrique et les bornes de recharge

EDF a présenté un plan en faveur de la mobilité électrique. L’objectif affiché : devenir le leader de la fourniture de courant aux voitures électriques dès 2022.

voiture electrique

La mobilité électrique est au centre de la stratégie d’EDF. « C’est une transition majeure qui va connaître une croissance soutenue dans les prochaines années », expliquait dernièrement Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe, dans le cadre des Electric Days qui se tiennent à Paris.

L’objectif d’EDF : se positionner comme le leader européen de la fourniture d’énergie aux voitures électriques et à leurs bornes de rechargement dès 2022. « A cet horizon, nous entendons fournir en électricité 600 000 voitures électriques », a expliqué Jean-Bernard Lévy. Cela représente un tiers de part de marché en France, mais aussi en Belgique, en Italie et au Royaume-Uni.

75 000 bornes à déployer

Pour mener à bien ces projets, le fournisseur historique de l’électricité compte aussi déployer 75 000 bornes d’ici 2022, contre 5 000 aujourd’hui et exploiter 4 000 bornes dites intelligentes dès 2020. L’investissement financier nécessaire à la réalisation de ces objectifs n’a toutefois pas été précisé.

EDF n’en est pas à sa première initiative en faveur de la transition énergétique. L’entreprise avait en effet déjà fait part de ses ambitions dans les secteurs du solaire (2017) et du stockage (2018).