En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

EDF mise sur la voiture électrique et les bornes de recharge

EDF a présenté un plan en faveur de la mobilité électrique. L’objectif affiché : devenir le leader de la fourniture de courant aux voitures électriques dès 2022.

voiture electrique

La mobilité électrique est au centre de la stratégie d’EDF. « C’est une transition majeure qui va connaître une croissance soutenue dans les prochaines années », expliquait dernièrement Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe, dans le cadre des Electric Days qui se tiennent à Paris.

L’objectif d’EDF : se positionner comme le leader européen de la fourniture d’énergie aux voitures électriques et à leurs bornes de rechargement dès 2022. « A cet horizon, nous entendons fournir en électricité 600 000 voitures électriques », a expliqué Jean-Bernard Lévy. Cela représente un tiers de part de marché en France, mais aussi en Belgique, en Italie et au Royaume-Uni.

75 000 bornes à déployer

Pour mener à bien ces projets, le fournisseur historique de l’électricité compte aussi déployer 75 000 bornes d’ici 2022, contre 5 000 aujourd’hui et exploiter 4 000 bornes dites intelligentes dès 2020. L’investissement financier nécessaire à la réalisation de ces objectifs n’a toutefois pas été précisé.

EDF n’en est pas à sa première initiative en faveur de la transition énergétique. L’entreprise avait en effet déjà fait part de ses ambitions dans les secteurs du solaire (2017) et du stockage (2018).