En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Energie : le prix du gaz a grimpé de près de 25% en un an

En un an, les prix du gaz ont connu une augmentation de 24%. Le mois de novembre s’inscrit dans cette tendance, avec une hausse des tarifs réglementés de 5,8% en moyenne.

gaz hausse prix

La facture est salée pour les ménages qui utilisent le gaz. Comme le rapportent Les Echos, les prix du gaz ont connu une hausse continue depuis le mois de mai 2018. A l’échelle de l’année, depuis la fin 2017, la progression atteint même les 24%.

Le mois de novembre qui débute n’échappe d’ailleurs pas à la tendance. Comme l’a annoncé la CRE (Commission de régulation de l’énergie), les tarifs réglementés d’Engie augmentent de 5,8% en moyenne. La hausse est même de 6% pour les clients qui se chauffent au gaz.

Comment expliquer la hausse des prix du gaz ?

Plusieurs facteurs peuvent justifier cette augmentation des prix du gaz. Selon les Echos, près des deux tiers de la hausse (64%) s’expliquent par la progression des tarifs du gaz sur les marchés européens. Cette composante d’approvisionnement représente 36% du prix payé par le consommateur abonné aux tarifs réglementés.

Autres facteurs explicatifs : la hausse des coûts d’infrastructures (transport, distribution, stockage) et la fiscalité appliquée au gaz. La TICGN (taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel) a en effet été lourdement augmentée au 1er janvier 2018.

D’après l’UFC-Que-Choisir, la facture moyenne pour un ménage abonné aux tarifs réglementés se chauffant au gaz est de 1 329€ par an.