En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Tout savoir sur l’ouverture d’un compteur de gaz

Bénédicte de Lamartinie - mis à jour le
}

Lors d’un emménagement, pour bénéficier du gaz, il est nécessaire d’ouvrir un compteur. Quel que soit le logement, l’occupant doit souscrire une offre de gaz auprès d’un fournisseur, et selon les situations, faire appel à Grdf pour l’ouverture du compteur. Les tarifs et délais varient en fonction des situations. Explications.

Comment ouvrir un compteur de gaz ?

Lors d’un déménagement, l’ouverture du compteur est essentielle pour que le logement soit alimenté en gaz. Ouvrir un compteur de gaz revient à le mettre en service. La démarche demande systématiquement de souscrire une offre auprès d’un fournisseur et nécessite souvent l’intervention de Grdf, le gestionnaire de réseau. Tour d’horizon des cas de figure.

Pour un logement dont le gaz a été coupé

Si vous emménagez dans un logement déjà existant dont le gaz a été coupé par le précédent occupant, il vous suffit de contacter le fournisseur de gaz de votre choix et de souscrire une offre pour ouvrir votre compteur de gaz. Ce fournisseur contacte lui-même Grdf, qui vous envoie un technicien pour procéder à l’ouverture du compteur dans un délai de 5 jours ouvrés. Cette intervention est payante et sera répercutée par votre fournisseur sur votre première facture. Le fournisseur rémunère ensuite Grdf de son côté.

La procédure est identique quel que soit le fournisseur que vous avez choisi et le type de compteur dont est équipé le logement.

Si le compteur de gaz est situé à l’extérieur du logement, vous n’êtes pas obligé d’être présent lors de l’intervention du technicien Grdf. En revanche, si le compteur de gaz est situé à l’intérieur du logement, votre présence est requise.

Pour un logement dont le gaz n’a pas été coupé

Le cas est rare, mais il peut arriver que vous vous installiez dans un logement pour lequel le précédent occupant a oublié de résilier son contrat de gaz. Dans ce cas, vous devez tout même faire mettre le compteur à votre nom. Pour cela, il vous suffit de contacter le fournisseur de votre choix pour souscrire une offre de gaz. En revanche, le compteur n’ayant pas été fermé, aucune intervention d’un technicien Grdf n’est nécessaire. Vous devrez tout de même vous acquitter de la somme de 18,26€ TTC.

Ouvrir un compteur de gaz pour un logement neuf

Si vous emménagez dans un logement neuf qui n’a jamais été abonné au gaz, il vous faudra suivre plusieurs étapes :

  • D’abord faire une demande de raccordement du logement au réseau de gaz auprès de Grdf. Le technicien Grdf qui s’occupe de l’opération vous délivre un certificat Qualigaz, qui atteste de la bonne conformation des installations ;
  • Ensuite faire une demande de première mise en service. La procédure est exactement la même que pour logement déjà occupé : il suffit de souscrire une offre de gaz auprès d’un fournisseur, qui contacte lui-même Grdf pour vous envoyer un technicien. En revanche, le délai est plus long, de 10 jours ouvrés. Avant de mettre le gaz en service, le technicien vérifiera que vous possédez bien le certificat Qualigaz.

Si vous restez dans le même logement mais que vous décidez de changer de fournisseur, cela n’a aucune incident sur votre compteur, qui n’est en aucun cas fermé.

Tarifs et délais d’ouverture d’un compteur de gaz

Type de mise en serviceDélai d’interventionPrix pour un compteur (TTC)
Première mise en service10 jours ouvrés18,26€
Standard5 jours ouvrés18,26€
ExpressDe 24h à 48h58,60€
UrgenceMoins de 24h140,61€

A noter : les délais d’ouverture du compteur de gaz sont donnés à titre indicatif, mais peuvent varier selon la disponibilité des techniciens Grdf et des prestataires. La période estivale et la rentrée sont particulièrement chargées et les délais sont alors souvent rallongés. Pour s’assurer d’avoir du gaz à l’emménagement, le mieux est toujours d’anticiper les démarches.

Comparer les offres avant d’emménager

L’ouverture d’un compteur de gaz demande de souscrire une offre auprès d’un fournisseur. Faire appel à un comparateur est la solution pour trouver la meilleure offre. L’idéal est de s’y prendre au moins 15 jours à l’avance, pour prendre son temps pour faire le bon choix, réaliser les démarches nécessaires et bénéficier du gaz dès son arrivée dans le logement.

Les documents nécessaires à la souscription

Une fois votre offre de gaz choisie, votre fournisseur vous demandera quelques informations et documents pour finaliser la souscription :

  • Vos coordonnées et votre adresse postale complète ;
  • Un relevé de compteur ;
  • Le numéro du Point de Comptage Estimation (ou PCE) et/ou si vous ne le connaissez pas, le nom de l’ancien occupant ;
  • Votre RIB pour le paiement par prélèvement mensuel.

Peut-on ouvrir un compteur de gaz soi-même ?

S’il est matériellement possible d’ouvrir soi-même un compteur de gaz, l’opération est vivement déconseillée, non seulement parce qu’elle peut être dangereuse, mais surtout parce qu’elle est illégale. Ouvrir un compteur de gaz soi-même est une fraude au compteur, et expose quiconque la commet à des poursuites judiciaires.

Si la fraude est constatée, Grdf peut :

  • Vous facturer une lourde amende ;
  • Vous couper l’accès au gaz tant que cette dernière n’a pas été réglée ;
  • Porter plainte contre vous.
Cet article vous a-t-il été utile ?