En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Energie : Engie veut aider les ménages modestes à changer de chaudière

Engie lancera dès 2019 un dispositif pour aider les ménages modestes à remplacer leur vieille chaudière par un appareil plus récent. Une initiative en faveur du pouvoir d’achat et de la transition énergétique.

chaudiere gaz

Un changement de chaudière peut être un investissement financier lourd, surtout pour les ménages modestes. Face à ce constat, Engie s’apprête à lancer un dispositif d’aide dès janvier 2019. Isabelle Kocher, directrice générale d’Engie, l’a annoncé le jeudi 20 décembre au micro de France Inter : l’entreprise va donner un coup de pouce aux foyers qui ont « une vieille chaudière qui consomme plus d’énergie de que les autres ».

Concrètement, les Français pourront étaler le financement de leur équipement de chauffage. « On va éviter aux gens de faire le chèque de départ, ils vont payer leur chaudière un petit peu chaque mois », expliquait Isabelle Kocher. La directrice a rappelé qu’une chaudière neuve coûtait en moyenne 3 500€, un montant « trop cher » pour certains ménages.

250€ de pouvoir d’achat à la clé

Changer de chaudière devrait permettre aux ménages de réaliser des économies rapidement. D’après Engie, celles-ci peuvent atteindre « à peu près 30% dès le premier mois ». Le gain en pouvoir d’achat est estimé à près de 250€ par an, car les consommateurs « vont gagner plus en faisant des économies d’énergie que ce qu’ils vont avoir à débourser pour payer leur chaudière », analyse Isabelle Kocher.

Le détail des modalités du dispositif n’a pas encore été dévoilé. Ce dernier devrait concerner un grand nombre de ménages : on compterait environ 3 millions de vieilles chaudières (âgées de plus de 8 ans) en France.