En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Comprendre l’évolution des prix du gaz naturel

Bénédicte de Lamartinie - mis à jour le
}

Les prix du gaz évoluent souvent, davantage que ceux de l’électricité. Presque tous les mois, ils sont en effet revus à la hausse ou à la baisse. Comment expliquer ces évolutions et comment les prix du gaz sont-ils fixés ? Décryptage.

Comment les prix du gaz sont-ils fixés ?

Pour fixer le prix du gaz, les fournisseurs tiennent compte de tous les coûts qui sont les leurs, à savoir :

  • Les coûts d’approvisionnement, c’est-à-dire que ce qu’ils paient aux producteurs avec qui ils ont signé un contrat pour être fourni en gaz ;
  • Les coûts d’acheminement : c’est-à-dire ce qu’ils paient aux gestionnaires en charge du transport et de la distribution du gaz. Pour le transport du gaz, les fournisseurs doivent passer par GRTgaz pour une majeure partie de la France et TIGF pour le reste. Pour la distribution du gaz, ils traitent avec GRDF (ou les ELD dans le 5% du territoire n’étant pas desservis par GRDF).
  • Les coûts de stockage. Les fournisseurs achètent toujours une quantité minimale de gaz aux producteurs. En cas de surplus, il est nécessaire de stocker le gaz, ce qui engendre des frais. Des sociétés comme Storengy ou TIGF sont spécialisées dans ce type de service.
  • Les coûts de commercialisation, qui correspondent à tous les frais engagés pour assurer la qualité du service client, par exemple une assistance téléphonique etc.
Astuce Malynx !

Si les fournisseurs de gaz proposent des tarifs compétitifs, c’est bien souvent parce qu’ils parviennent à réduire leurs coûts de commercialisation, d’approvisionnement ou leurs marges.

Les taxes et contributions

Autre élément qui détermine le prix du gaz, les taxes et contributions. Plusieurs taxes s’appliquent au gaz : la CTA (Contribution tarifaire d’acheminement), la TIGCN (Taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel) et la TVA (taxe sur la valeur ajoutée). Ces taxes évoluent 1 fois par an et peuvent représenter jusqu’à 20% de la facture finale des consommateurs.

Pourquoi les prix du gaz évoluent-ils ?

Les prix du gaz varient souvent : des hausses ou des baisses sont en effet annoncées presque tous les mois, notamment pour le fournisseur historique du gaz, Engie. Il y a plusieurs explications à ces évolutions fréquentes.

D’une part, le prix du gaz est lié à la loi de l’offre et de la demande. Lorsque la demande est élevée, les prix augmentent et lorsque que la demande est faible, les prix baissent. Parallèlement, l’offre influe aussi sur le prix : lorsque moins de gaz est produit, les prix augmentent, mais lorsque la production est large, les prix diminuent.

D’autre part, le prix du m3 de gaz est intimement lié à celui du pétrole. En effet, le prix du gaz est indexé sur celui du pétrole. Le prix des produits pétroliers évolue souvent car il varie en fonction de nombreux aléas (climatiques, économiques, environnementaux, géopolitiques…). Par conséquent, celui du gaz change aussi très souvent, à la hausse comme à la baisse. Autre élément à prendre en compte, le taux de change entre l’euro et le dollar, qui influe sur le prix du pétrole, avec des répercussions sur celui du gaz.

L’évolution des coûts d’approvisionnement, de transport et de distribution peut aussi avoir une influence sur le prix du gaz. Si leurs coûts augmentent, les fournisseurs doivent bien souvent augmenter leurs prix en conséquence, et inversement.

L’évolution des tarifs réglementés du gaz

Les tarifs réglementés du gaz, commercialisés par Engie, le fournisseur historique, sont fixés et régulés par les pouvoirs publics, précisément par la CRE (Commission de régulation de l’énergie). Ils sont réévalués tous les mois suivant une formule de calcul pour bien prendre en compte l’évolution des coûts supportés par les fournisseurs. Ci-dessous leur évolution depuis janvier 2017 :

Quelles évolutions sur les 10 dernières années ?

Globalement, sur les 10 dernières années, les tarifs réglementés du gaz ont beaucoup fluctué. Entre 2007, date de l’ouverture du marché à la concurrence et 2012, l’évolution s’est faite à la hausse (+39%). Elle est ensuite repartie à la baisse entre 2013 et 2016 (-20%) avant d’augmenter à nouveau depuis 2017.

L’évolution des tarifs chez les fournisseurs alternatifs

Contrairement aux tarifs réglementés, les offres de marché, qui sont commercialisées par les fournisseurs alternatifs, mais également par les fournisseurs historiques, n’évoluent pas systématiquement. Avec ces offres, le prix du gaz évolue selon la politique commerciale fixée par le fournisseur lui-même. Deux possibilités :

  • Dans le cadre d’offres à tarifs fixes, le prix du gaz n’évolue pas pendant toute la durée du contrat. Le fournisseur s’engage en effet à le maintenir pendant 1, 2 ou 3 ans (selon la durée du contrat) ;
  • Dans le cadre d’offres à tarifs indexés, le prix du gaz évolue en suivant le cours des tarifs réglementés. Le fournisseur applique un coefficient de réduction par rapport aux tarifs réglementés. Ainsi, que les tarifs réglementés augmentent ou diminuent, le tarif indexé suit cette trajectoire, mais demeure toujours inférieur grâce au coefficient de réduction qui lui reste le même durant toute la durée du contrat.
Cet article vous a-t-il été utile ?