En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Loi énergie : le gouvernement veut rendre le texte « plus ambitieux »

Alors que le projet de loi sur l’énergie devait initialement être présenté ce lundi au Conseil des ministres, le gouvernement a fait marche arrière. Il souhaite ainsi rendre ce texte « plus clair » et plus « ambitieux ».

plan energie climat IDF

La discussion ne sera pas sur la table des discussions ce lundi au Conseil des ministres. En effet, le gouvernement a décidé de reporter la présentation du projet de loi sur l’énergie et le climat. Cette décision a été prise vendredi par le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Transition écologique François de Rugy.

Au micro de RMC/BFMTV, ce dernier a expliqué le fait qu’il y a eu « des demandes de préciser certains aspects, certaines dispositions. Ce que nous allons faire donc, c’est reporter d’une semaine ou deux. C’est juste une question d’améliorer encore le texte pour le rendre plus ambitieux sur le climat ».

Réduire davantage la production d’énergie nucléaire

Ainsi, le plus gros travail pour le gouvernement consiste à revoir les objectifs de la France sur la baisse des émissions de gaz à effet de serre. Une des décisions les plus attendues concerne d’ailleurs la réduction des énergies fossiles, notamment du nucléaire. La baisse de cette production devrait ainsi passer de 30% à 40%.

D’autre part, la baisse des consommations d’énergie devrait finalement être revue de 17% d’ici 2030, au lieu des 20% prévus initialement. Le but est donc ici de donner des directives plus claires afin de répondre aux questions en suspens dans la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). La nouvelle version de ce projet de loi va donc être scrutée dans les prochaines semaines.